L'Homme précaire et la Littérature

By André Malraux

L'Homme précaire est à los angeles littérature ce que l. a. Métamorphose des dieux est aux beaux-arts.

Malraux suggest d'appliquer à l. a. littérature l. a. périodisation de l'histoire de l'art qu'il avait dégagée pour renouveler notre expérience des œuvres : une première période de figuration d'un surnaturel invisible, objet de prière et de dévotion ; une deuxième, à partir de l. a. Renaissance, au cours de laquelle l'art visait à représenter le monde réel, pour s'approcher toujours plus de l'illusion ; mais plus cette phantasm était poussée, plus elle occultait l'acte créateur, qui, dans un troisième temps et grâce à los angeles rupture initiée par Manet, devint désormais l'essentiel.

Appliquée à l. a. littérature, cette tripartition en bouleverse notre belief. los angeles fiction est los angeles proposal pivot qui permet de distinguer respectivement les trois moments. Elle est, pour chacun d'entre nous, une expérience majeure : parce qu'elle nous fait vivre par procuration une vie, c'est-à-dire un temps autre que le nôtre, elle porte plus loin qu'un easy divertissement.

Show description

Quick preview of L'Homme précaire et la Littérature PDF

Best Art History books

Film: A Very Short Introduction

Movie is arguably the dominant artwork kind of the 20 th century. during this Very brief creation, Michael wooden deals a wealth of perception into the character of movie, contemplating its position and influence on society in addition to its destiny within the electronic age. As wooden notes, movie is many stuff, however it has develop into notably a way of telling tales via photos and sounds.

Portraiture (Oxford History of Art)

This interesting new addition to the acclaimed Oxford background of paintings sequence explores the realm of portraiture from a few vantage issues, and asks key questions on its nature. How has portraiture replaced over the centuries? How have pics represented their topics, and the way have they been interpreted?

The Grief of God: Images of the Suffering Jesus in Late Medieval England

Photograph portrayals of the discomfort Jesus Christ pervade past due medieval English paintings, literature, drama, and theology. those photographs were interpreted as symptoms of a brand new emphasis at the humanity of Jesus. To others they point out a fascination with a terrifying God of vengeance and a morbid obsession with dying.

M : The Man Who Became Caravaggio

A brand new York occasions amazing ebook of the YearAs vividly and unflinchingly offered herein with "blood and bone and sinew" (Times Literary complement) by way of Peter Robb, Caravaggio's wild and tempestuous lifestyles was once a provocation to a tradition in a nation of siege. the top of the 16th century used to be marked via the Inquisition and Counter-Reformation, a history of ideological warfare opposed to which, regardless of all odds, superb feats of artwork and technological know-how have been completed.

Extra info for L'Homme précaire et la Littérature

Show sample text content

Les diverses biographies le concernant, en préparation durant ces années, l’avaient aussi amené à y réfléchir. Les contributions finalement réunies par Martine de Courcel pour Malraux. Être et dire, dont Malraux a ecu connaissance en juillet 1975, s’attachaient aux facets alors les plus en vue de son existence : à l’homme d’action, au ministre, au voyageur, au penseur, à l’essayiste critique d’art... Or, arrivé à ce stade de sa vie, Malraux semble être surtout préoccupé par son destin d’écrivain. À l. a. query d’un journaliste : � Dans vingt ans, remark présenterons-nous André Malraux à nos petits-enfants ? Dirons-nous : écrivain, éditeur, révolutionnaire, homme politique, critique d’art... ? Je vous demande une épitaphe pour l’heure où votre vie sera “transformée en destin” », il répond : � Forcément : écrivain. On think Gide : “Écrivain, hélas ! ” Mais je n’accepte ni le “hélas” ni le aspect d’exclamation12. » Pour le recueil de Martine de Courcel, il rédige une très longue postface (« Néocritique »), dont il consacre le troisième chapitre (qui fournira matière au most popular chapitre de L’Homme précaire) au récit d’un épisode décisif de sa vie d’écrivain, le projet du Tableau de l. a. littérature française. Le reste de ce texte — dont maints développements préparent L’Homme précaire — est pour l’essentiel une évocation des principales formes littéraires et de l. a. métamorphose des œuvres à travers le temps13. Une deuxième sollicitation est venue à los angeles même époque de Claude Gallimard et de ses vieux amis, Jean Grosjean (à qui nous devons ces informations14) et Albert Beuret. Ils l’incitaient depuis plusieurs années à écrire un essai sur l. a. création littéraire dans l’esprit de ce qu’il avait entrepris pour les arts plastiques. Une circonstance fortuite a peut-être joué un rôle dans son � passage à l’acte ». Dans une interview15, Malraux avait été interrogé sur l. a. puissance du petit écran, sur ce qu’il pensait de l’avenir de ce moyen de communique. L’enthousiasme qu’il avait show upé avait suscité quelques réactions, notamment de l. a. half des éditeurs et des libraires16. Jean Grosjean nous a rapporté une réflexion de Claude Gallimard : � Vous nous enterrez tous, nous, les hommes du livre ! » Il faut rappeler qu’à l’époque, aux yeux de beaucoup d’intellectuels nourris de livres, los angeles littérature semblait menacée par l’explosion de toutes les formes d’audiovisuel — cinéma, radio, télévision. Malraux n’avait jamais éprouvé cette crainte : en 1938, il s’était lancé avec ardour dans l’adaptation cinématographique de son roman L’Espoir, dont il avait repris très librement les péripéties pour établir un scénario adapté aux moyens d’expression spécifiques du cinéma. Et l’on sait avec quel intérêt il s’est prêté aux réalisations télévisuelles de Claude Santelli et Françoise Verny, Clovis Prévost et Jean-Marie Drot17. À l. a. fin de l’entretien avec Olivier Todd publié dans Le Nouvel Observateur en novembre 1975, à l’occasion de los angeles parution de Lazare, Malraux dit quelques mots sur le nouvel ouvrage qui l’occupe et sur son contexte : � Je travaille beaucoup.

Download PDF sample

Rated 4.80 of 5 – based on 27 votes